Assemblée Générale de Gard Nature 2008

Tenue au Mas du Boschet Neuf, à Beaucaire. le 12 septembre 2008 de 18h45 à 20h45.

Présents (46) :
Administrateurs : Christophe Bernier, David Delmas, Gisèle et André Dorémus, Laurent Iparraguirre, Jean-Louis Piquard, Cécile Veyrat, Claude et Michel Veyrat
Adhérents : Léah Bonde, Monique et Henri Commerçon, Myriam Cordilhac, Jean Crozet, Francis Dabonneville, famille Deger (4), Christiane Dussol, Daniel Gagnier, Monique Grosfils, Marguerite et Michel Hennequin, Jean-Laurent Hentz, Charlotte et Michel Herry, Olivier Legrand, Dominique Lequertier, Roselyne Luperini, Sandra Maldonado, Charlotte Meunier, Jocelyne Piquard, Maryse Rouger, Vincent Sablain, André Sala, Fernand Saulnier, Marie-Claude Vial.
Le Transfo : Cathy, Sandra, Francis, Hubert et Emmanuel
Invités : Monique et Léo, Robert Ribière

Excusés :
Mylène Brand, Maryvonne et Hervé Bertozzi, Nicole et André Caron, Maya et Jean-Claude Eggimann, Philippe Lavaux, Catherine Legrand, Marie-Claire Morin, Renée Taurelle

Rapport moral, Cécile Veyrat, Présidente :

Le nombre d’adhérents à Gard Nature est en constante progression : 151 membres à jour de cotisation, nous étions 122 l’année dernière. Saluons encore nos deux structures adhérentes et fidèles : Goupil Connexion et le CATTP d’Uzès et une troisième petite nouvelle cette année « Loisirs et amitié » (association de Collias).

Le point fort de l’association cette année est son programme d’activités intense et varié grâce à l’implication de plusieurs adhérents très motivés ! Week-end adhérents sur le Larzac, sorties du groupe botanique, conférence et expositions sur les oiseaux, chantiers Nature, expertises naturalistes… Je retiendrai en particulier l’organisation de notre première grande Fête de la Nature à Comps, menée tambour battant par Laurent Iparraguire. Une belle équipe s’est constituée autour de lui (je ne pourrai pas citer tout le monde ici) : je les remercie tous pour leur participation à ce week-end qui fut une réelle réussite !

Tout cela nous encourage à poursuivre cette belle aventure !

Autre fait important : Gard Nature participe depuis cette année à la mission d’évaluation sur la politique des sentiers de randonnées dans le département du Gard. Que le Conseil Général du Gard ait pensé, entre autres, à notre structure, pour donner un avis technique sur l’impact de ces sentiers sur le patrimoine naturel, est pour nous une reconnaissance de notre travail de sensibilisation sur le terrain, depuis maintenant plus de cinq ans.

*

Par ailleurs, le projet « Poweo » a aussi mobilisé notre énergie. Ce projet d’usine thermique sur la commune de Beaucaire (et pas très loin du siège de l’association) nous a permis de nous positionner en donnant notre avis lors de diverses enquêtes publiques sur les résultats de l’étude d’impact qui étaient incorrects.

Ces deux derniers points sont essentiels car ils permettent de noter l’importance qu’a prise notre association dans la vie politique (au sens noble du terme) de la cité et du département.

Pour l’année à venir, je nous souhaite autant de belles choses et même plus… En vrac, on imagine : un groupe dynamique dans la région d’Alès, plus de partenariat avec les mairies, un nouveau livre…

Merci encore à nos partenaires : la Diren Languedoc-Roussillon, la Région Languedoc-Roussillon et le Conseil Général du Gard. Ces trois organismes nous accordent une subvention pour mener à bien nos actions de sensibilisation à l’environnement, en direction des scolaires, des adhérents et du grand public.

Rapport d’activité

Jean-Laurent Hentz (JLH), Christophe Bernier (CB), Laurent Iparraguirre (LI), Jean-Louis Piquard (JLP) :

* Intro (JLH) :

30 sorties diverses
18 séances chantier Nature
11 séances Cistudes
> 25 séances « expertises »
6 expos Oiseaux (Bellegarde, Bagnols, Uzès, Remoulins, Ménigoute, Camargue…)
14 diaporamas Oiseaux
56 animations scolaires

* Le groupe botanique (JLP) :
* Ménigoute et les oiseaux du Gard (JLH) :

Fin octobre 2007 Gard Nature tenait un stand au sein du Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute (79). Maryvonne, Cécile, Hervé et moi nous sommes relayés pour représenter l’association et présenter notre premier livre « Oiseaux du Gard » fraîchement sortie d’impression. Des ventes insignifiantes ont été amorties par des rencontres fort enrichissantes et une occasion unique de mieux faire connaître notre association parmi le paysage français. L’investissement est cependant trop important au regard de bénéfices difficiles à apprécier ; a priori, nous ne renouvellerons pas cette expérience.

* Le week-end adhérents (JLP) :
* La fête de la Nature (LI) :

Remerciements chaleureux à tous les adhérents qui ont participé à la préparation et à l’organisation de la fête.
Rappel du programme du week-end et bilan :
– 350 visiteurs en cumulé dont une centaine d’enfant.
– Bilan financier équilibré.
– Pas de réunion de bilan à ce jour mais les 1eres réactions à chaud et sur le site internet mettent en avant un esprit de convivialité, un programme varié, la compétence des accompagnateurs et des animateurs, un public visiblement intéressé, un bon partenariat avec la municipalité de Comps et surtout une bonne ambiance entre les organisateurs. On notera toutefois quelques soucis d’organisation pour le départ des ballades, au niveau de la signalétique et de la publicité. L’accueil du public aurait pu être meilleur si le nombre d’atelier avait été un peu plus important. Le temps maussade nous a obligé a utiliser la salle plus qu’il n’était prévu.

Une réunion sera proposée très prochainement pour faire un bilan plus approfondi et parler de l’avenir que l’on réserve à la Fête de la Nature version Gard Nature.

* Les animations pour les enfants (JLH) :

C’est une part très importante de mon travail au sein de l’association que de développer des activités de sensibilisation auprès des plus jeunes. Le plus grand nombre d’animations concerne notre participation à l’ambitieux programme du Conseil Général sur le « risque inondation » : 410 classes du département concernées en 2007-2008 (avec une vingtaine d’animateurs du réseau Education Nature Environnement du Gard – RENE 30).
Quelques activités de découverte avec le centre de vacances de Jonquières-Saint-Vincent, un projet « forêt » avec le collège de Brignon, et quelques autres journées.

* L’ONEM (JLH) :

Un nom barbare pour évoquer le réseau Observatoire Naturaliste des Ecosystèmes Méditerranéens. Gard Nature y est très attachée… En effet, Christophe Bernier en est l’initiateur, j’ai l’honneur de le présider et Vincent Sablain, adhérent de Gard Nature, en est un nouvel administrateur… Nous avons aussi accueilli l’Assemblée Générale de l’ONEM en janvier.
D’autre part, Gard Nature a démarré un programme de recherche sur le papillon Diane au printemps 2008, dont les résultats seront notamment valorisés à travers l’enquête Diane de l’ONEM…

* Des expertises (JLH) :

J’ai le plaisir de mener de temps à autre des journées de prospection naturaliste pour mener des inventaires. Je rappelle que ces journées sont ouvertes à toutes les personnes qui souhaiteraient perfectionner leurs connaissances naturalistes, apprendre de nouvelles techniques, ou partager leur propre savoir-faire (merci à André Sala pour une séance de parapluie japonais…). Plusieurs adhérents ont déjà participé à ces journées.

* ZNIEFF : dans le cadre de la ré-actualisation de l’inventaire des zones naturelles d’intérêt faunistique et floristique dans la région Languedoc-Roussillon, Gard Nature s’est vu confier une mission d’inventaire des amphibiens, des reptiles et du Castor sur des sites précédemment désignés dans le Nord du département.
* Dianes (CB) :
* Cistudes (JLH) : un travail a été lancé dans la plaine de Bellegarde en 2007 avec un stagiaire, Antoine Beils. En 2008, nous avons poursuivi et concentré notre action sur deux roubines, rencontrant au total 32 tortues. Notons un partenariat apprécié avec l’école de pêche de Bellegarde, représentée par Monsieur Ribière, et le Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon, coordinateur d’un travail au niveau régional. Nous allons maintenant lancer des discussions avec la mairie et la communauté de communes pour proposer que la présence de la Cistude soit prise en compte dans la gestion des fossés.
* Baron : il s’agit d’une étude d’impact en vue de demander la prolongation du bail d’exploitation d’une carrière. Notre rôle consiste donc à inventorier les richesses naturelles du lieu afin de proposer des mesures compensatoires ou des aménagements spécifiques pendant et après l’exploitation. Pour donner un exemple de l’intérêt de ce travail, pour l’association et les adhérents qui y ont participé : nous y avons recensé environ 300 espèces de plantes…
* Le site Internet :

Depuis la création de l’association nous développons un, non deux sites Internet : gard-nature.com et naturedugard.org. Ils sont des outils intéressants de diffusion d’information naturaliste. Un graphique est présenté qui rappelle qu’en août 2005 nous étions fiers de comptabiliser 200 à 300 visiteurs par mois sur le site… Depuis avril 2008, ce sont plus de 7 500 visiteurs chaque mois qui sont enregistrés ! Attention : ce sont des chiffres statistiques, qui comprennent aussi les robots (Google…) et toutes sortes de connexions. Mais cela montre bien une forte fréquentation du site et de son contenu. Dans le même ordre d’idée, si moins de 10 000 pages étaient ouvertes chaque mois jusqu’en 2007, en 2008 ces chiffres atteignent 60 000 pages et même plus de 100 000 en août (vraisemblablement à cause d’un piratage partiel du site…).
Cela nous incite pleinement à persévérer !
Je signale 3 nouveautés : un module consacré aux décharges sauvages, des enquêtes (par exemple sur la punaise Leptoglossus occidentalis récemment arrivée des Amériques et qui a déjà envahi tout le Sud-est de la France…) et enfin un module sur les oiseaux du Gard, qui présente succinctement le statut dans le département (sédentaire, migrateur…), où on observe l’espèce, une photo (avis aux photographes !) et un lien systématique sur le site oiseaux.net pour avoir des infos plus générales.

Le rapport financier, Claude Veyrat, Trésorière :

* Rappel 2006 :

Dépenses : 23 991,44 € – Recettes : 37 023,98 € (solde : 23 649,16 €)
Le bilan au 31 décembre 2006 est équilibré à 25 250,66 €

* Année 2007 :

Dépenses : 51 152,46 €

* dont 28 397 € de personnel et déplacements

o 12 486 € d’édition (livre Oiseaux du Gard)
o 2 646 € de dotations aux amortissements
o 1 755 € de frais de communication

Recettes : 55 151,76 €

* dont 24 403 € d’animations

o 8 500 € de subventions
o 8 466 € de « variation de stock de produits » *
o 4 940 € de diffusion « Oiseaux du Gard »
o 3 396 € de prestation d’expertise
o 2 145 € de cotisations

* : ce chiffre représente la valeur des livres « Oiseaux du Gard » en stock, à vendre… C’est une écriture comptable qui nous permet d’avoir un résultat positif alors que l’on a dépensé 12 000 euros d’impression pour le livre sur nos fonds propres. On retrouvera un fléchissement au niveau des bilans (voir plus loin).
Résultat 2007 : 3 999,30 €
Solde au 31/12/2007 : 18 550,94 €
Le bilan au 31 décembre 2007 est équilibré à 27 648,46 €

Contributions volontaires – bénévolat valorisé pour l’année 2007…

* bénévolat : 70 058 € (stagiaires, stands, sorties, CA… Temps et déplacements…)
* prestations en nature : 2 000 € (locaux et ordinateurs…)
* dons en nature : 200 € (téléphone, photocopies…)

A comparer avec les charges « réelles » de 51 152 €
Merci et bravo à tous !

* Année 2008 (arrêté au 10 septembre) :

Dépenses : 31 844,07 €

* dont 21 782 € de personnel et déplacements

o 2 099 € de charges exceptionnelles
o 2 020 € de dotations aux amortissements
o 1 151 € de frais de communication

Recettes : 44 094,60 €

* dont 13 624 € de subventions

o 12 235 € d’animations
o 6 242 € de « variation des stocks de produits »
o 5 226 € de diffusion « Oiseaux du Gard »
o 4 000 € de prestation d’expertise
o 1 160 € de cotisations

Résultat 2008 : 12 250,53 €
Solde au 10/09/2008 : 25 967,87 €
Le bilan au 10 septembre 2008 est équilibré à 30 801,47 €
On peut donc continuer à faire des choses !

Quelques commentaires sur les comptes depuis la création de l’association, Christophe Bernier :

Votes :

L’Assemblée Générale de l’association valide à main levée les trois rapports de la façon suivante :
– rapport moral : unanimité moins 3 abstentions,
– rapport d’activité : unanimité,
– rapport financier : unanimité.

Questions :

Quelles entrées financières pour la fin de l’année (Léah) ? Les expertises en cours (Cistudes, carrière de Baron) donneront lieu à des paiements en 2008, comme une partie des subventions (département et région). Par contre les animations réalisées à l’automne ne seront payées qu’en 2009. Cet exemple nous permet de rappeler la nécessité de pouvoir disposer d’un fonds de roulement. Ce sentiment est confirmé par M. Ribière, lui-même président et animateur de plusieurs associations à Bellegarde.
Quels projets pour l’avenir (Léah) ? La poursuite des activités de l’association (sorties…), avec des idées pour de prochaines Fêtes de la Nature, Nuit de la Chouette, journées migration… Poursuite aussi des animations scolaires et des conférences sur les Oiseaux. Projet de livre sur les libellules, en lien avec l’inventaire des libellules du Gard mené depuis la création de l’association, mais ouvert au niveau national grâce à un travail