Gouffre des Espelugues et ravin de Fougeras

  Sur le lieu du rendez-vous, à Dions, il y a la Baume longue. Par un sentier montant, moussu et glissant, nous y allons et découvrons la sortie des eaux d’un affluent du Gardon qui nous venait du Gouffre des Espelugues en souterrain, il y a 30000 ans. Site spéléo réputé !
Les 7 participants sont là, les Sala, les Piquard, Monique, Marguerite, Jacques et ma chienne Nina

.On monte au gouffre et devant ce majestueux spectacle, sous le soleil, on pic nique. Très sympa, avec en final, la galette des rois offerte par Marguerite et le café de Jacqueline-André.
  S’en suit le tour du gouffre, tranquillement, pour digérer. L’envie de descendre dans le trou, pour voir ce qui s’y passe, nous tenaille, mais la sécurité nous retient car les rochers sont glissants.
Nous allons donc, au ravin de Fougeras, ex carrière d’ocre, à l’accès facile, par un petit chemin où nous croisons d’immenses pins maritimes et pins sylvestres, au milieu des bruyères arborescences, arbousiers et lauriers tins. Au fond du ravin, il reste des monticules d’ocres rouges, crèmes et jaunes; c’est très coloré et collant aux chaussures, comme les sables émouvants ! On ne s’enlise pas là et on poursuit la balade. Il n’est pas tard et il fait beau. Je propose alors, la découverte de la « dalle de Collorgue ». Ok, allons y, ce n’est pas loin. 10 mn de voiture, un petit chemin de garrigue et nous sommes sur le site. C’est un retour arrière de 35 millions d’années car sur la dalle, il y a les traces de pas d’Hyaenodon et d’Aplotherium, des bestioles préhistoriques que désormais, nous ne croiserons plus en chemin.

    Et la journée se termine sur cette note philosophique… Que serons nos traces dans 35 millions d’années ???